C’est la marque la plus puissante dans le domaine du pneumatique, financièrement parlant. Un bref retour en arrière permet de s’en apercevoir facilement. Il est tellement puissant, qu’à la fin des années 80 (en 1988 pour être plus précis), le groupe fait l’acquisition d’une firme américaine du milieu, Firestone. Un exploit qui fait office de revanche pour une maison japonaise qui a été affectée par la Deuxième Guerre mondiale et les bombardements aériens venant des alliés.

Le commencement d’un empire

Un petit retour en arrière

Pour l’histoire, c’est d’abord une usine textile qui entreprend de confectionner des semelles en caoutchouc. L’entreprise qui est familiale se lance dans la production de pneu dans le début des années 30, avec un procédé totalement nippon qui a du mal à se démarquer. Mais le combat technologique est certainement un art chez les Japonais, puisque la firme réussit à se hisser en tête de liste en ce qui concerne la recherche et l’innovation, quelques décennies plus tard.

Les débuts balbutiants de la marque

Ce qui ralentit Bridgestone dans les premières années, c’est le fonctionnement interne. Les outils techniques sont à la hauteur, comme on le voit pendant la guerre ou l’entreprise est obligée de fournir l’armée du pays. Le poste de commande est touché par les bombardements, mais le site de production est presque intact. Après un remaniement du management et du système productif, ainsi qu’un investissement notable dans la recherche et l’innovation, le pont en pierre (traduction du nom de la marque) commence son ascension dans le secteur pneumatique.

Un décollage très prometteur

Les premières créations qui se démarquent arrivent dès la fin des années 60. Le pneu radial est né de la conception nippone la septième année de cette décade. Ce qui permet à la marque de grignoter des parts de succès au niveau international. La conquête économique commence par l’Asie, avec l’Inde, la Thaïlande, la chine. Puis traverse le Pacifique, pour prendre d’assaut les États-Unis afin d’avaler un de ses rivaux, Firestone, en 1988. Aujourd’hui, Bridgestone est implanté dans les cinq continents et dans des dizaines de pays.

L’innovation chez la marque Bridgestone

Des pneus High Tech

De nos jours, la marque japonaise de pneu ne lésine pas sur les moyens en ce qui concerne la recherche et l’innovation. Bridgestone remporte souvent des prix concernant ses avancées techniques. L’accent est mis sur le high-tech, tant au niveau du système de production que dans les matières premières utilisées. Le caoutchouc est assemblé avec un procédé nano technologique, combinant les ressources biologiques avec les assemblages chimiques pour arriver à des performances plus efficientes et plus économiques.

Quel est le but de la recherche ?

Les investissements pour innover donnent des pneus qui se veulent au service du consommateur. Les pneus travaillent pour être plus efficaces, quel que soit le terrain. Qu’on évolue en montagne ou sur la piste de course. La marque a compris que le design et la composition de la gomme ont un impact certain sur le comportement du véhicule sur la route.

Des pneus hautes performances pour un avion

Les innovations sont de plusieurs types. Car il faut savoir que Bridgestone équipe des voitures, des motos, et même des avions. On est donc aussi bien dans le domaine des compétitions sportives que dans l’aéronautique, en passant par les particuliers. Ainsi, un pneu radial est spécialement conçu pour le Boeing 739 Max 9. Celui-ci a des dimensions de 27 x 7.75R15 pour le nez et 44.5 x 16.5R21 pour l’arrière. Il est adapté pour les grandes vitesses au décollage et à l’atterrissage, ainsi que pour supporter le poids d’un avion de ligne chargé en passagers et en bagages.

Les avantages de l’innovation et de la recherche chez Bridgestone

Limiter les risques et optimiser la sécurité

La recherche va dans le sens où on doit avoir du matériel fiable pour l’aviation ou l’automobile. Limiter les risques de crevaisons nécessite de se pencher sur la qualité du revêtement. On utilise alors du kevlar et un arceau particulièrement souple et solide dans la structure. Pour la bande de roulement, le caoutchouc absorbe les chocs potentiels tout en ayant une adhérence maximale. Le contrôle de la machine est plus facile quand les pneus ont de bonnes performances. Au-delà, il y a encore le design des rainures, qui sont adaptées en fonction de l’humidité ou du terrain à parcourir.

Le coût, l’énergie, les déchets

Parmi les résultats de la recherche et de l’innovation chez Bridgestone, on a récemment entendu parler du RRR. L’abréviation pour la structure Radiale à Renforcement Révolutionnaire. Selon la marque nippone, cela permet d’avoir des pneus avantageux sur trois points principaux :

  •          Une réduction des coûts pour les utilisateurs, grâce à une durée de vie optimisée
  •          Une réduction de la signature énergétique, avec des procédés de fabrications révolutionnaires et des économies de carburants grâce à des performances améliorées.
  •          Une réduction des déchets avec la possibilité de rechapage, pour une entreprise plus écoresponsable.  

 

Le bénéfice pour l’utilisateur lambda

Avec un temps d’utilisation qui se prolonge, les avantages environnementaux sont mis sur le devant de la scène. Mais pour le consommateur qui se soucie plus de son portefeuille et du coût financier, il y a aussi des avantages palpables. En voici quelques-uns :

  •          Une économie dans le carburant, avec des accessoires qui améliorent le grip.
  •          On change de pneu moins souvent, avec les possibilités de rechapage et la durée de vie augmentée. On économise sur les dépenses d’entretien.
  •          La sécurité et les performances sur le terrain sont aussi des paramètres scrutés par les utilisateurs, soucieux de la qualité des équipements qu’ils utilisent.

Les avantages d’innover pour Bridgestone

L’innovation et la recherche bénéficient donc aussi bien pour le consommateur lambda qui utilise sa voiture pour aller au travail, que pour l’entrepreneur qui utilise beaucoup de véhicules dans son activité. Mais il faut savoir que Bridgestone gagne aussi sur toute la ligne dans cette quête constante de l’évolution de ses propositions. Cela lui permet de se placer en tête des ventes, parmi de grandes enseignes présentes au niveau mondial. L’intelligence artificielle est exploitée au maximal, pour donner dans un futur proche des pneus connectés. Ces derniers permettront la collection d’informations qui seront utilisées à temps réels sur des voitures autonomes, ou traitées globalement pour améliorer la conception sur le long terme.