L'information a été dévoilée il y a quelques jours. Pirelli, arrivé en Formule 1 en 2010, restera le manufacturier unique de la discipline au moins jusqu'en 2019, au nez et à la barbe d'un Michelin qui aurait bien aimé reprendre le marché.

Dans les années 2000 encore, la Formule 1 livrait un fabuleux duel technologique en terme de pneumatiques. En effet, plusieurs manufacturiers pouvaient se concurrencer au sein même de la discipline, et Michelin et Bridgestone en étaient les 2 acteurs. En 2007, Bridgestone a repris, seul, le flambeau, mais à l'époque, la technologie pneumatique dans ce sport était à la tête de la compétition de haut niveau. Même si, bien sur, les constructeurs comptaient plus aisément sur les performances de leurs machines, les manufacturiers avaient un rôle extrêmement important. Depuis 2010 et le retrait de Bridgestone, Pirelli a repris le rôle du fournisseur unique de pneumatiques. Sauf que la marque italienne a essuyé de nombreuses critiques, et cette reconduction ne s'est pas faite dans la facilité.

pneus-pirelli-formule-1

Pirelli fournira la Formule 1 jusqu'en 2019, au moins

En effet, obligé de respecter scrupuleusement un cahier des charges érigé par la FIA (Fédération Internationale de l'Automobile) elle-même, Pirelli n'a pu se résoudre qu'à concevoir une gomme très tendre, se détruisant rapidement afin d'augmenter les chances de crevaisons et obliger les pilotes à s'arrêter à plusieurs reprises aux stands. Ceci est risqué, puisque à plusieurs reprises, les pilotes furent en danger à cause de ces mesures. Michelin a tenté de redevenir le fournisseur de la Formule 1 en proposant aux équipes et aux instances dirigeantes du sport de mettre en place des pneus de 18 pouces contre 13 actuellement, afin de proposer des pneumatiques plus proches de ceux que nous utilisons tous les jours, mais en vain, la proposition a été rejetée. Du coup et même si Pirelli a essayé les pneus en 18 pouces (voir photo), nous verrons bien, jusqu'en 2019 au moins, des pneus transalpins en Formule 1.

lotus-f1-pneus-18-pouces

Les technologies de course seront les notre demain

Comme Bridgestone via sa filiale américaine Firestone, il y a quelques semaines, Pirelli utilise le sport automobile pour tester de nouvelles évolutions en terme de matériaux et de composés. C'est d'ailleurs pour maximiser cet enregistrement d'information que Michelin souhaitait proposer un pneu de 18 pouces, afin de rapprocher au mieux de la vie de tous les jours ces informations. Comme c'est le cas pour les constructeurs automobiles, qui développent les technologies de demain en sport automobile, les manufacturiers en font de même. Ainsi, il y a quelques années, les pneus pour pluie "taillés en V" sont apparus sur nos routes de tous les jours, après avoir été longuement développés et utilisés en sport automobile. Comme quoi, nous pouvons trouver la discipline dangereuse et polluante, force est de constater que c'est grâce à elle que nous pouvons profiter de conditions de sécurité optimales au volant de notre voiture!