Comment garder ses pneus plus longtemps ? C’est une question de plus en plus remise sur le tapis avec l’empreinte énergétique des véhicules. Économiser de l’essence, de la gomme, tant que l’on ne peut pas se passer de notre voiture, autant diminuer notre impact écologique. Vous savez quoi ? En soignant vos pneus, vous aurez moins de dépenses énergétiques.

Les pneus adaptés à la saison

Il y a des pneus d’été, d’hiver, quatre saisons. Ce n’est pas une technique commerciale pour motiver le consommateur. Le cahier des charges de chaque modèle doit suivre des caractéristiques précises. La dureté de la gomme par exemple, ou sa réaction face aux températures extrêmes. Un pneu d’hiver porté pendant la canicule fond littéralement sur le bitume et alourdit le véhicule. Cela fait que vous dépensez plus de carburant au cent kilomètres.

L’endroit où vous stockez les pneus

Vous l’avez compris, il fautchanger de pneus en été, puis en hiver. Mais il faut aussi les stockers au bon endroit. Hors de question de les laisser dehors. La pluie et le beau temps qui se succèdent fragilisent la gomme. Même dans un garage, il faut faire attention. Les taches d’huile ou la proximité avec un appareil de chauffage peuvent avoir un impact sur la qualité de votre bande roulante. Il faut ranger les pneus que l’on n’utilise pas dans un endroit propre, frais et sec.

La pression de vos pneus

On l’entend toujours dans les recommandations : il faut avoir la bonne pression de pneus pour optimiser la durée de vie de nos pneumatiques. Avec les voitures modernes et tous les capteurs qui sont présents, c’est assez facile de se rendre compte quand il n’y a pas assez d’air dans les tubes. Ce qu’on oublie souvent, c’est qu’il faut rajouter de la pression dans les pneus quand on charge le véhicule. Lors d’un départ en vacance par exemple.

Le parallélisme des roues

Chacune des quatre roues doit avoir un axe parallèle. Sur les côtés, l’avant et l’arrière ont un axe aligné. Ces paramètres ne peuvent se vérifier que dans un garage sur un appareil de vérification et de réglage de parallélisme. Cela doit se faire régulièrement, surtout après un choc contre le trottoir ou un passage sur une route anormalement cabossée.

Le remplacement des pneus usés

La rainure des pneus doit être assez profonde pour évacuer l’eau sur les côtés quand il pleut ou neige. C’est bien une question de sécurité, mais il faut savoir que les rayures offrent du grip aux roues. Une bande roulante lisse offre peu d’adhérence et consomme plus de carburant, quand le terrain est humide.

Le stationnement de la voiture

On a l’habitude de laisser la voiture dehors quand le temps est clément. Pourtant même le soleil abîme la gomme quand l’exposition est prolongée. Si vous stationnez sur un endroit exposé tous les jours, changez vos habitudes et vous économiserez de la gomme.

Accélérations et freinage

Une accélération fulgurante use la gomme un peu plus rapidement que la normale. De même qu’un freinage intempestif, ainsi que les dérapages « contrôlés ». Tout ce qui fait crisser les pneus est à éviter pour avoir une conduite qui économise la bande roulante.