Les performances exceptionnelles faites par les véhicules les plus rapides, sur les circuits, la route ou un terrain particulier, dépendent grandement des pneus qu’elles utilisent. Les grandes marques que l’on voit dans les médias ne sont pas sur le devant de la scène par hasard. La stratégie de diffusion du produit, le mode de production, la réutilisation des déchets. Tout est maintenant modernisé pour avoir une perspective nettement plus souple et responsable. On voit des efforts, des promesses, mais les réalisations actuelles sont loin d’être satisfaisantes, du moins pour le grand public. Les pneus en circulation ont encore un impact sur l’environnement. Des produits responsables pointent leur nez et essaient de se démarquer.

Le marché des pneus spécialisés

Pneus d’hiver

Ils sont particulièrement indispensables dans la plupart des pays occidentaux. C’est la sécurité routière qui est en jeu. La règlementation est très stricte sur le type et l’usure. C’est un geste responsable de les mettre quand il le faut. Le marché est assez vaste pour permettre une pluralité de l’offre plus ou moins avantageuse pour le consommateur. Souvent, on a besoin de changer de pneus deux fois par an. Parfois, des modèles dits « quatre saisons » peuvent faire l’affaire, mais dans les environnements extrêmes, le mieux est de prendre des exemplaires dédiés pour la neige ou la boue.

Pneus pour les grands véhicules

L’évolution des pneus pour les grands véhicules est très attendue. Les professionnels qui utilisent leur véhicule tout au long de la journée et de l’année avec des charges importantes espèrent bien une plus longue durée de vie et des conditions de sécurité accrues. Le recyclage est aussi à intégrer dans leur système d’entretien pour une minimisation des déchets. Pour l’instant, les grandes marques sont les plus fiables et proposent les innovations les plus avancées. Ce qui a un prix bien sûr, mais on espère bien une démocratisation des évolutions pour bientôt. Des noms comme Cooper Tire s’affirment de plus en plus pour défier les plus grands noms du milieu.

Pneus pour les terrains contraignants

Quand on utilise des véhicules dans des situations difficiles, les pneus doivent également s’adapter. Le marché est assez sélectif, mais la concurrence semble se prononcer un peu plus en diversifiant l’offre. En taille et en qualité. Sur le marché européen et mondial en général. Comme Magna par exemple, une marque hollandaise. On utilise aussi bien la technologie que les nouvelles matières pour optimiser l’offre. Seulement avec la spécialisation, on a du mal à briller dans d’autres domaines.

Pneus pour la compétition

C’est l’élite de l’élite, seuls les plus grands noms inscrivent leurs noms sur les circuits. Les contrats de sponsoring se négocient à prix faramineux. On cherche à équiper les champions et les voitures potentiellement gagnantes. Pirelli, Michelin, Hankook, Goodyear et quelques-uns se partagent les seules places disponibles.

Les pneus et l’environnement

Les pneus usés

Ils représentent une quantité considérable et volumineuse. Leur destruction par incinération dégage une fumée toxique inadaptée à l’environnement. On doit pourtant changer régulièrement de pneus pour assurer la sécurité, même si on est particulier. Quand la structure de collecte n’est pas optimale, et c’est souvent le cas dans les régions reculées, les enveloppes obsolètes s’amoncèlent un peu partout.

Les résidus de pneus

La pollution par les pneus n’est pas seulement à cause des modèles usés qui sont laissés dans la nature. Le frottement du revêtement avec l’asphalte use les pneus et des particules se détachent des pneus. Avec les millions de véhicules qui circulent, ces éléments sont emportés par les précipitations atmosphériques pour atterrir finalement dans la mer après être passés dans les cours d’eau.

La production des pneus

La production de pneu est aussi à remettre en question. Le procédé a une empreinte écologique très lourde. Les pressions veulent un peu plus de transparence et de responsabilité dans les moyens et les matières utilisées.

La naissance des pneus responsables

Une conception plus responsable

Les grandes marques qui peuvent se permettre d’investir dans la recherche et les alternatives moins polluantes promettent de faire des efforts. Mais c’est assez difficile de remanier le mode de production pour les plus petites enseignes du milieu, sauf si le partage des technologies et les aides sont favorisés.

Une durée de vie prolongée

Prolonger la durée de vie du produit est la meilleure manière de réduire les déchets. Avec une seconde vie voire une troisième, on réduit déjà considérablement l’impact environnemental. Les recherches sont déjà en cours à ce sujet.

Le recyclage des pneus

C’est un thème qui commence à être récurrent dans le monde de la récupération. C’est esthétique, durable et pratique. Transformés en décoration de jardin ou en meuble d’intérieur après quelques bricolages, c’est une activité que l’on devrait encourager.

Les réalisations actuelles en termes de pneus

La grande distribution

Dans la grande distribution, le consommateur attend toujours un produit qui est un véritable investissement. Pour les pneus, le propriétaire du véhicule veut en exploiter la moindre rainure. Si bien que l’on tarde souvent à prendre la bonne décision. Ce qui fait que dans les statistiques, les accidents à cause de pneus usés sont bien plus fréquents que les défaillances sur les freins.

Les essais techniques

Avec les nouvelles technologies, on tend de plus en plus à intégrer des techniques venues d’ailleurs dans la conception. On arrive déjà à imaginer ce que l’on peut faire avec une imprimante 3D. Un nouveau genre de pneu rechargeable est sur le point de naître, mais comme toujours, il faudra attendre quelques années avant la réelle commercialisation.

Le culte de la performance

Pour les grandes marques qui officient sur les circuits, ce sera toujours le culte de la performance. Heureusement que cela s’accompagne aussi d’une amélioration de la sécurité. On espère juste que cela sera utilisé pour les pneus de monsieur tout le monde et à un prix accessible.

La visibilité médiatique

Parfois, les informations sont partagées juste pour faire le Buzz. La concurrence se fait rude alors on annonce que l’on va faire ceci ou cela. Officiellement cela fait l’objet de recherche, mais côté réalisation et démocratisation, on est encore loin du compte.